Histoire et magie : les deux visages de Blois

Château de Blois (photo : nd_architecture_library)

Château de Blois (photo : nd_architecture_library)

Blois a deux visages, l’un royal et l’autre magique. Et c’est fière de cette double promesse que cette bonne ville d’Histoire accueille ses hôtes ! Destination idéale d’une escapade de printemps ou d’été, en Val de Loire, Blois a la bonne idée de mettre à notre disposition quatre formules de billets combinés qui permettent de conjuguer, sur une journée, le château, le musée de la magie, le son et lumière. Soit deux « attractions » au choix ou bien les trois enchaînées à la suite. Cette dernière formule étant bien sûr la meilleure puisqu’elle invite à porter un regard différent, de jour puis de nuit, sur le château royal.

En plein centre ville, cette résidence de sept rois et de dix reines de France déploie un fameux florilège d’architecture française… que l’on se réjouit de réviser dans le détail. Le souvenir est loin des visites d’adolescence, avec l’école ou en compagnie « des parents »… Alors reprenons : la grande salle gothique du XIIIe siècle, l’aile Louis XII flamboyante, la partie Renaissance avec ses influences italiennes et son magnifique escalier en vis « François 1er », et le bâti classique… Quatre époques et quatre styles de façades que l’on embrasse d’un seul coup d’œil autour d’une même cour, avant de courir après le petit dernier qui n’a qu’une seule idée en tête : rejoindre la chambre du roi, où le Duc de Guise se serait écroulé au pied du lit après avoir été frappé par huit spadassins sur l’ordre de Henri III…

Les travaux de restauration, menée au XIXe siècle par Félix Duban, ont doté les appartements d’un décor d’or, de boiseries, de vitraux de meubles et de tapisseries (souvent utilisé pour des tournages ; le dernier en date : « La reine et le cardinal »)… On se croirait revenu au XVIe pour un parcours de deux heures au moins… si on prend le temps de s’arrêter dans les salles du musée lapidaire et du musée des Beaux-Arts…

Quand l’appel de la magie se fait sentir, il suffit de traverser le parvis et de rejoindre la maison de magie, ouverte à Blois en souvenir de Robert Houdin, gloire locale et magicien fondateur dont la vie et l’œuvre – avec ses talents d’horlogers et de fabricant d’automates -sont bien expliquées au milieu d’un ensemble assez folklorique, voire « foutraque ». Beaucoup de monde, on se perd dans le labyrinthe des vitrines… Disons que ça fait partie de l’ambiance et qu’on se retrouve toujours, autour d’un magicien qui se livre à quelques démonstrations bluffantes, puis au spectacle « Comedia Magica », joli mélange de tours et de mime à l’italienne (n’oubliez surtout pas de réserver en prenant vos billets).

Nous vous reparlerons de Blois à l’automne à l’occasion de leurs excellentes journées de l’Histoire… Après un été qui s’annonce très animé dans la ville. Du 14 juillet au 23 août, le château propose notamment un spectacle d’escrime et de musique ancienne donné quatre fois par jour !

Estelle Warin

Renseignements : office du tourisme de Blois, pays de Chambord, 02 54 90 41 43)