Home : Les politiques ne sont pas venus…

home_defA la conférence de presse du film de Yann Arthus-Bertrand  « Home », la représentante de France 2 (Patricia Boutinard-Ruelle) avait pourtant annoncé que des hommes politiques seraient présents au débat qui devaient suivre la projection. Or vendredi 5 juin, après le film, sur le plateau de France 2, il n’y en avait aucun. Seuls des scientifiques et des représentants d’associations écologistes avaient daigné faire le déplacement pour redire l’urgence. Pourtant les sublimes images de la planète malmenée par l’homme moderne sont suffisamment éloquentes.

Il ne suffira pas de trier ses ordures ménagères et d’utiliser un gobelet pour économiser l’eau en se brossant les dents pour enrayer le processus. Stopper la déforestation, arrêter l’utilisation systématique du pétrole dans tous les modes de production industrielle, le remplacer par des énergies renouvelables,  favoriser en tout le développement durable, tout cela demande une volonté politique.

Hier soir, 7 juin, jour des élections européennes, sur la même chaîne, cette fois il y en avait des hommes politiques (et quelques femmes). Lorsque la protection de l’environnement est arrivé dans les discussions, les partis verts ayant réalisé un score montrant que les électeurs se sentaient concernés, ils n’ont pas été capable de nous sortir trois mots. En revanche, sur le plateau de la chaîne publique José Bové et Jean-Louis Borloo ont affiché un spectacle assez minable de deux gamins qui se chamaillent. « Il faudrait parler du nucléaire. Mais on en a parlé. Non c’est pas vrai. Si c’est vrai » .

Si les citoyens sont mûrs pour opérer la mutation de la société, nos représentants n’ont pas, ce week-end encore, donné l’impression qu’ils étaient là pour nous accompagner.

Marie-Eve Gualbert